LES CHOSES

ATELIER DU FACTEUR CHEVAL /
EDITIONS MEXICO

... ... ... ... ... ... ... ...
Les Choses
une collection de collectionneurs
Trente-trois personnes posent, et parlent des objets amassés, entassés, accumulés qui les entourent: cloches, cochons, crucifix, jouets, petites autos, journaux, robes, ordinateurs, bouts de ficelle, pommes, poubelles, cendriers, bouchons de vin, chimères, bateaux, radios, culottes... et autres objets saugrenus, extravagants, insolites — qui sont autant de trésors à leurs yeux.

un livre de photographie d’Aurore Valade
avec des textes - paroles des personnes photographiées.
Ce livre de photographie, en raison de la richesse et de la justesse des propos délivrés par chaque « collectionneur » sur son rapport aux objets, pourrait être classé dans bien des domaines: anthropologie, sociologie, art, poésie.

feuilleter le livre

spécifications

commander le livre

prix de vente en librairies 33 euros.
vingt-deux exemplaires tirés à part numérotés de 1 à 22
vec un tirage signé par la photographe
dix exemplaires hors commerce numérotés I à X avec ajouts typographiques


le livre

Des hommes et des femmes prennent la pose au milieu de la profusion d’objets qui les entourent. Ils parlent des émotions liées à ce geste consistant à amasser, sur la naissance de ce besoin impérieux de recueillir un objet supplémentaire. Aucun jugement de valeur lié à la notion de goût ou à la valeur marchande des objets: poubelles ou radios, petites culottes ou petites autos, cloches ou tableaux, cochons ou bouchons, antiquités ou objets contemporains, pièces volumineuses ou bouts de ficelle: des choses. Des choses accumulées sans que cette accumulation n’ait, la plupart du temps, un aspect mercantile. La figure du collectionneur au sens traditionnel du terme apparaît dans ce livre: ici un antiquaire, un chineur, un vendeur de photographies... Mais cette parole est placée à parts égales avec celle du biffin, du quidam, du passionné, de l’amoureux discret de telle ou telle catégorie d’objets. Le geste du collectionneur se livre, à la fois patient et outrancier, emprunt d’humilité et de démesure. Un geste proche de la science (manie de la classification, tentative d’épuisement du réel), un geste proche de l’art.